Bienvenue à nos nouveaux auteurs !

Bonjour à tous et à toutes !
Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous présenter à la fois des nouveaux auteurs et deux textes d’une GRANDE qualité, qui n’ont pas grand-chose à envier aux romans publiés par des écrivains professionnels !
 
Le premier, Un sacré match, écrit par Tom Styl, raconte avec finesse et style une histoire de #candaulisme et de #partouze se déroulant pendant la Coupe du Monde de 1998 – et ce détail a son importance, car il donne tout son sel à cette longue nouvelle cochonne que j’ai pris un grand plaisir à lire !
 
Les premières lignes :
Le Brésil allait dérouiller 3-0 contre la France, moi aussi, mais je ne savais pas que j’allais enregistrer un score sensiblement identique lors de cette soirée mémorable en tout…
Nous étions partis pour la semaine chez des amis à Draguignan qui nous avaient laissés leur superbe villa pendant leur absence. Nous avions passé la semaine à faire des photos de moi nue dans tous les coins de cette splendide demeure et bien entendu à baiser comme à notre habitude. Le tout sans se préoccuper de nous habiller ; sept jours de naturisme. Les seuls vêtements que j’enfilais étaient mes tenues sexy pour faire des photos et des petites laines le soir pour dîner au bord de la piscine.
En ce dimanche de finale de coupe du monde, bien que nous ne sommes pas des adeptes du football, nous voulions sortir un peu pour profiter de l’ambiance festive de cet événement. Après ces six jours passés en vase clos recentrés sur nous et nos envies de nous vider l’un de l’autre, nous fantasmions, les sens à fleur de peau, à l’idée d’une belle rencontre. Mais à cette époque point d’Internet ni de site spécialisé pour nous aider.
Du coup, pour pimenter notre sortie, Jo n’a pas eu besoin d’insister quand il m’a demandé de m’habiller sexy, j’avais de moi même envie de me faire mater et de l’exciter.
 
A lire en intégralité ici : http://www.meshistoiresporno.com/histoire/un-sacre-match/
 
******
 
Le second, Cent cibles et toujours sensuelle, écrit par Stephen Nilsen, est une #confession, comme on les aime, à la fois excitante et écrite avec #humour. L’héroïne, une #prostituée au grand coeur, avec ce qu’il faut de cynisme, ne vous laissera pas indifférente. Vous ne serez pas prêts non plus d’oublier les variantes du dart (ce fameux jeu de fléchette qu’on pratique dans tous les pubs de Grande-Bretagne), aussi #vicieuses et #perverses que vous pouvez l’imaginer, qui sont décrites ici !
 
Un extrait :
Un soir que mes parents recevaient, je m’étais retrouvée malgré moi dans une des chambres du deuxième étage à regarder, stupéfaite et captivée à la fois, ma mère pomper le pénis de Monsieur le préfet alors que Madame Bachelet, la femme du pharmacien lui léchait les fesses. Tout ça à cause du curé, le père Antoine, qui plein comme une huître, ne m’avait pas reconnue et m’avait entraînée de force dans cette pièce.
Hyper instructif cette immersion dans un monde d’intellectuels en pleine conversation philosophique.
— Tu l’as sens ma grosse queue ! Oui putain que c’est bon. Tu aimes ça, hein ? Suce-moi salope.
— Humpf
— T’en veux encore plus, hein ?
— Oui… c’est bon.
Finalement c’était pas si compliqué de philosopher. Pour argumenter Il suffisait juste d’être grossier et de faire faire des trucs bizarres aux autres. Y avait pas plus simple comme raisonnement.
Non je devais forcément me tromper, ce devait être beaucoup plus subtile que ça en avait l’air. Vraiment trop forts ces intellos !
Voyant la croupe dénudée de Madame Bachelet exposée à la vue de tous, le père Antoine avait vite rejoint ce trio infernal qui lui promettait bien plus de douceur que cette jeune inconnue qui lui avait griffé tout l’avant-bras alors qu’il la tirait de force dans l’escalier.
A quatorze ans j’avais déjà un caractère bien trempé. Il n’était pas question que l’on m’impose quoi que ce soit. Mon frère, de deux ans mon aîné, l’avait appris un jour à ses dépens lorsque je lui avais décroché une bonne droite dans la mâchoire suite à une petite altercation. Allez savoir pourquoi, Il voulait absolument me faire rentrer dans la niche de Cosak, notre labrador ! Mais moi je n’étais pas une chienne. Pas encore…
J’en avais profité pour approfondir mes connaissances sur les relations sociales. Je m’étais faufilée derrière le paravent qui se trouvait près du seuil de la chambre et m’étais installée bien confortablement sur un petit tabouret. J’avais assisté à un spectacle fort surprenant mais très instructif.
Monsieur le curé s’était glissé derrière la Bachelet. Elle avait dû sentir sa présence car elle s’était redressée et il avait saisi son somptueux derrière dans ses mains. Ses fesses larges et volumineuses s’étaient mises à onduler sur un air de musique qu’elle seule avait en tête, ses énormes seins plaqués contre les omoplates du préfet. Il avait alors fait tomber son pantalon et, son slip sur les chevilles, sa flûte avait eu l’air prête à jouer quelques notes. Laissant l’autre couple poursuivre son échange elle s’était allongée le dos sur le sol ciré et l’avait accueilli avec toute la générosité et la bonté qui la caractérisaient.
Toutes jambes écartées, elle s’était mise à glousser sous les coups de reins du missionnaire venu prêcher la bonne parole et dont le cierge allumé par tant de candeur lui chauffait le bas du ventre. Il pratiquait le culte phallique et maniait sa chandelle avec grâce et célérité.
— Tu as été une vilaine petite fille cette semaine, Monsieur le curé va te con-fesser.
Il se retira et lui appliqua de petites tapes sur le vagin.
— Oui j’ai été très vilaine, mon père. Si vous saviez à quel point. Il faut me punir.
 
A lire en intégralité ici : http://www.meshistoiresporno.com/histoire/cent-cibles-et-toujours-sensuelle/
Et n’oubliez pas : C’est important de liker, commenter et partager, je vais voux expliquer pourquoi : les auteurs sont bénévoles, ça veut dire qu’ils écrivent pour leur plaisir, mais aussi le vôtre ! Alors, si vous aimez ce qu’ils vous offrent, remerciez-les ! Ca leur fera vraiment plaisir ! Alors, laissez mot gentil sous les premiers textes de nos deux nouveaux auteurs, Tom Styl et Stephen Nilsen ! Merci d’avance <3
 
Quant à Mia, qu’elle raconte ses aventures coquines ou bien nous gratifie d’une malicieuse Histoire de la #fellation, elle a toujours autant de fans ! Jugez plutôt : « très amusant et très hot en même temps… la partie biblique est tout bonnement géniale…continue comme ça…nous aussi on est gourmand, on en redemande » ; « tres erotique et encore un beau voyage ma mia et à n’en pas douter que tu es tres douée dans la fellation et la prise en main ou en bouche » ; « Génial tu nous fait voyager dans ce monde de luxure, Bravo Mia la coquine 😆 » ; « Excellent Mia! C’est toujours un plaisir de te lire, merci à toi pour ce petit guide, j’espère qu’il y aura une suite ! :p »
 
Pour ajouter votre voix à ce concert de louanges, c’est par ici : http://www.meshistoiresporno.com/histoire/la-fellation-pour-les-nuls/
A très bientôt !
Christophe

Donnez nous votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *