Aventures galactiques – chapitre x

12345
Loading...

Trixie


science-fiction



CHAPITRE X

Jayline était resté seule à bord du Protée. Le capitaine voulait pouvoir compter sur quelqu’un au cas ou son plan aurait quelques anicroches. Elle suivait et espionnait le maximum des transmissions émanant de la grande cité renégate. Elle visionna les films fait par le système du vaisseau et put ainsi suivre les ébats de son capitaine avec Buwin et Aireg. Elle n’était donc pas la seule à avoir connu des aventures érotiques. Au bout de quelques heures un message destiné au vaisseau s’afficha sur l’écran.

« Message de la part de Qaled commandant la cité de Anywhere au Protée. Sariah est ici… ? »

Suivaient les coordonnées du bâtiment ou Abby devait être retenue.

« Nous avons neutralisé la majorité de l’équipe de Ocerikor. Il ne doit rester avec lui que sa garde rapprochée, des êtres très dangereux…

Je vous rappelle ma demande, lors de votre intervention il faudrait éviter à tout prix toute violence excessive, la violence étant très mauvaise pour nos affaires. Bonne chance à vous. »

Jayline interpréta mal le début du message, elle pensa que Sariah était maintenant à l’endroit de la détention de Abby. Elle mémorisa le plan, enfila un tee-shirt très collant, il était translucide, laissait deviner le brun de ses aréoles, ses mamelons étaient tendus par l’adrénaline qui coulait maintenant à flot dans ses veines.

Elles allaient pouvoir récupérer Abby. Elle enfila un short de la même matière qui épousait la forme de sa chatte, en soulignant la fente et faisait ressortir la raie qui séparait ses deux fesses fermes. Suivant les instructions données par Qaled, elle ne s’arma que d’un fusil assommoir, s’assurant que les charges étaient à bloc. Elle se mit en route.

Les gardes à l’entrée de la ville devaient avoir eu des consignes car ils ne lui firent aucune difficulté lors du franchissement du check-point.

Elle se dirigea rapidement à travers les quartiers mal famés jusqu’à l’adresse du bâtiment. Elle força adroitement la serrure électronique d’une porte de secours et se coula discrètement à l’intérieur de la construction. Seules des lumières de secours éclairaient les longs couloirs sombres dans lesquels elle avançait prudemment. Elle entendit des pas sur le plancher métallique. On venait vers elle, lentement elle recula dans un coin sombre. Les Aliens arrivaient, c’était deux Mirialans de la même espèce que Buwin, des géants verdâtres aux muscles puissants mais à l’intelligence limitée.

Elle admira les deux membres énormes de trente centimètres qui se balançaient sur les cuisses musclées, bariolées de tatouages noirs. Il étaient assez proches, ils allaient la voir… Elle leva son pistolet, tira en reculant, elle fit mouche l’un des géants s’affaissa. Son pied roula sur un rouleau, elle perdit l’équilibre. D’un bond le second Alien fut sur elle, la désarma d’un coup sec. Il appuya sur un bouton, le couloir fut inondé de lumière. Il lui attrapa les bras, les serra dans son dos. Son buste fut projeté en avant, les deux globes fermes de ses seins tendirent encore plus le tissu.

« Salope, tu as tué mon copain !!

Non, non… il est seulement paralysé, les effets vont bientôt s’estomper…

J’espère pour toi que tu dis vrai… »

Il la dépassait de presque une tête, il avait une vue plongeante sur la poitrine tendue, que la transparence du vêtement offrait à ses regards.

« Putain c’est pas mal ça…!! »

Il lâcha les bras, une de ses grosse mains enveloppa et malaxa le sein droit de la jeune fille, tandis que l’autre enrobait le sexe, son index suivi la fente à travers le mince tissu.

Tournant Jayline, il lui appuya sur les épaules pour la faire mettre à genoux devant lui. Sa bite, en pensant à ce qu’il allait demander commençait à bander.

« Tu vas me sucer… il paraît que les Terriennes sont des expertes !! »

L’énorme rouleau se balançait devant les yeux de Jayline, il lui maintenait avec une poigne de fer la tête la poussant vers sa bite tendue. Jayline ne pouvait rien faire d’autre que d’obéir.

« Oui, c’est ça… rétracte bien mon prépuce, ouvre bien grand… avale doucement… allez, allez, tu ne me suces que le gland là… il faut tout avaler, je pense que tu en es capable !! Oui, oui…c’est bon, si je t’aide un peu, tu vas y arriver… »

Il lui appuya doucement sur l’arrière de la tête.

« Putain ce qu’elle est grosse, pensa Jayline essayant de déglutir »

Les lèvres de la jeune femme frôlèrent le fin duvet qui entourait la verge.

« Ahaaaaaaaaaaaa, tu vois elle est toute entrée ma grosse queue…….. »

Il maintint ferment la tête de Abby et fit des mouvements de hanches d’avant en arrière de plus en plus rapides, il se raidissait, se retenait. Il la releva et l’entraîna vers une grosse caisse, il la courba dessus.

«On va quitter ça, et ensuite passer aux choses sérieuses »

Il tira sur le short qui se déchira et tomba sur le sol.

Il lui appuya sur le dos, lui faisant bomber les fesses, d’un coup de pied il lui fit écarter les jambes, son majeur s’enfila dans la chatte qui commençait à être humide, puis réfléchissant, humectant ses doigts de salive il les fit coulisser dans l’anus offert, en tournant il ouvrit le délicat conduit, la tête de sa bite suivit aussitôt le retrait des doigts.

« Noooooooooooonnnnn ! Cria Jayline, dans ma chatte pour commencer s’il vous plaît….

Bon OK, mais tu ne perds rien pour attendre !! Baisse toi, madame est servie… »

D’un seul coup de rein il enfila la moitié de son membre énorme.

«  Ohooooooooooo, c’est bon, ouiiiiiiiiiiiiiii…………

Ah, je vois que tu l’aimes ma grosse bite, dis le encore

Ouiiiii, je l’adore….elle est….elle est….monstrueuse…

Tu ne mens pas Salope !!

Non, non… Putain ce que j’aime ça…»

L’Alien l’avait saisi sous le menton et l’obligeait ainsi à s’empaler sur sa bite turgescente. Il accélérait le rythme des pénétrations, la jeune femme se tordait doucement de plaisir, et roucoulait son extase.

« Merde, que c’est bon de baiser une terrienne, tu as une chatte étroite, c’est super….

Je deviens de plus en plus perverse, pensa Jayline, je suis une salope… ce que j’aime me faire baiser, défoncer par ce monstre ! »

Un rugissement retentit derrière eux.

« Tu as réussis à capturer cette traînée, elle m’a secoué avec sa décharge paralysante, mais je vais lui faire payer… tu me la laisses ?

Ah, tu as récupéré, attends je jouis et elle est à toi…. »

Ses pénétrations redoublèrent d’intensité et devinrent encore plus profondes, il se lâcha en la traitant de salope de Terrienne et qu’elle méritait tout juste le sperme de Mirilians qu’il éjaculait. Le corps de Jayline se tendit lui aussi comme un arc et la jouissance la fit s’écrouler en criant sur la caisse, bras ballants de chaque côtés. Il se retourna vers son copain, qui bandait déjà fermement.

« Tu l’as entendu jouir cette salope, attends elle mérite encore un petit coup… »

Il enfila lentement sa bite poisseuse et encore raide dans la chatte palpitante. Jayline s’entendit crier.

« Oouuuiiiii, oooouuuiiiii, encore, encore, enfonce….enfonce…..aaahhh, c’est bon, c’est bon…. »

Le second s’était mis devant la tête de la jeune Terrienne et lui demanda de lécher le gland décalotté.

Elle s’exécuta enveloppant le bout avec ses lèvres, l’entourant de sa langue, titillant le prépuce et le frein, elle le sentait se raidir sous ses caresses. Il lui fit remarquer fièrement que sa bite était plus grosse et plus longue que celle de son copain.

Il la fit mettre debout, tirant l’échancrure du tee-shirt il le déchira, les deux seins jaillirent de leur prison, mamelons érigés.

« A poil Salope, tourne toi, je crois que je vais te sodomiser ! »

Il l’attrapa par sa queue de cheval, la pencha en avant et chercha le trou anal. La position ne s’y prêtant pas, il la prit sous les cuisses, la souleva comme un fétu de paille, glissant ses mains jusqu’aux creux poplités les lui écarta au maximum. Le gland de son énorme phallus, s’insinua dans l’anus dégagé, retourna l’ampoule rectale et la verge avec une forte poussée glissa lentement dans le conduit vaincu. La jeune fille, au bord de l’extase, fermait les yeux.

« Si tu en as encore envie, tu devrais profiter de sa chatte, la place est libre… Selann ! »

Le dit Selann ne se le fit pas dire deux fois, sa bite à nouveau en pleine extension, entra dans le sexe grand ouvert. Ils coordonnèrent leurs pénétrations tirant des cris de plaisir à leur victime maintenant pleinement consentante. Celui qui tenait Jayline, demanda bientôt à la poser sur le sol, il fatiguait.

Il se coucha sur le plancher grillagé, la bite droite dure comme un pieu.

Selaan positionna la jeune femme à l’aplomb du membre érigé et lui appuyant sur les épaules, l’obligea à fléchir sur ses genoux.

« On la met au même endroit, ordonna Aléat »

Jayline saisit la puissante virilité et fléchissant sur ses jambes la dirigea vers l’entrée de son rectum.

« Tu vois, c’est bien… tu mouilles tellement que ça rentre tout seul… »

L’Alien attrapa la jolie brune et la fit s’étendre sur son torse glabre, son bassin se soulevait à un rythme soutenu cherchant une pénétration maximale.

Selaan se mit à cheval sur le ventre de Jayline, mit sa bite entre les seins fermes, elle resserra les globes bronzés, et il commença se masturber dans le sillon ainsi formé.

« Ouuuaaaaahhh c’est ça, Salope serre bien tes nichons, ouuuiiiii, tu m’excites tellement que je ne peux plus me retenir, regarde mon sperme comme à gicler, avance ta bouche. Aaaaaaahhhhhh, salope tu me fais jouir encore une fois… cria-t-il en envoyant son liquide séminal dans la bouche ouverte. Avale, avale tout… Suce, lèche… avale toute ma semence… tu te régales…hein ? »

Aléat la fit mettre sur le ventre, écartelée…

« Te voir offerte comme ça me fait bander encore plus…écarte bien ton cul ! »

Et il remit son énorme bite dans son conduit préféré.

« Ouiiii, ouiiii, c’est ça remue bien tes fesses, oui d’avant en arrière, ouiiiii, plus doucement….plus vite…..Ooooohhhhhh Salope je vais jouir, dis moi qu’elle te fait jouir aussi ma grosse queue !! Putain j’éjacule… »

Il vida sa semence tiède et gluante avec de sourds grognements, la jeune femme écartelée se sentait dans un état de perpétuelle jouissance, cela faisait de longues minutes que son corps était parcouru de délicieux frissons, que sa chatte palpitait… et qu’elle ne savait plus très bien ou elle était…

Des sirènes d’alarme se mirent à siffler.

« Le vaisseau est attaqué, tout le monde aux postes de combat…. »

Ordonna une voix nasillarde venue de nulle part. Les deux Aliens obéissant aux ordres déguerpirent, laissant Jayline écartelée sur le sol.

A suivre

********

Retrouvez les autres chapitre des Aventures galactiques et les autres textes de Trixie :

http://www.meshistoiresporno.com/author/trixie/

Vous avez aimé ce texte, vous aimerez sûrement ...

Donnez nous votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *