Partie 3

Nous avançons dans la nuit, plus fraîche à présent. Il est près de minuit. Elle m’entraîne dans des ruelles que je ne connais pas bien, jusqu’à un autre bar. On y pénètre. Il y a bien moins de monde ici. Pas mal de filles et des hommes. Une grande blonde s’approche et vient embrasser Jessica.

Ça me fait plaisir que tu sois passée nous voir.

Je te présente Suzie, c’est une amie à moi.

Je sens immédiatement qu’il y a quelque chose entre elles de fort, et qui va au-delà d’une simple amitié. Mais je n’en suis pas vraiment surprise. Suzie est une fille magnifique, et même moi, elle ne me laisse pas indifférent. Elle a un corps sculptural, parfaitement dessiné que la robe de soirée met en valeur.

Je règle quelques problèmes, et on monte boire un verre dans mon appartement ?

Jessica acquiesce.

Avec plaisir.

Elle se tourne vers moi, alors que son amie s’éloigne.

Ça sera l’occasion de mieux faire connaissance…Tu verras, Suzie est une fille…Exceptionnelle.

Je sens qu’il y a quelque chose de fort derrière ces paroles. Mais je ne vois pas bien quoi.

On s’est installées à une table avec, sagement, deux simple jus de fruits. Je regarde les hommes et les femmes évoluer. Il y a quelque chose de particulier ici, et je n’arrive pas bien à mettre le doigt sur ce qui me chiffonne. Qu’il y ait du sexe entre les personnes présentes ? Non, ça c’est une évidence. Mais j’imagine que je ne tarderai pas à le savoir. Si Suzie nous a proposé  qu’on la rejoigne dans son appartement, ce n’est pas pour jouer au Scrabble…

Je me rends compte que j’ai la vessie pleine. La dernière fois que j’ai fait pipi… C’était quand je suis rentrée chez moi il y a déjà près de cinq heures.

Il faut que j’aille aux toilettes, je ne peux plus tenir.

Je t’attends, me rassure Jessica.

Je traverse le local jusqu’aux toilettes. Il faut descendre trois marches, puis s’engager dans un couloir. Si à une extrémité, je distingue parfaitement la porte des toilettes, c’est indiqué dessus, à l’autre, il y a une sorte d’alcôve, un divan circulaire sur lequel on a installé des coussins. Je vais me vider la vessie. Quand je ressors, j’entends des voix qui viennent de là.

Il me tardait de te retrouver… Je suis fou de toi… Depuis que je te connais, tout passe au second plan.

J’entends une voix, féminine, mais avec des intonations rauques lui répondre :

C’est trop bon de goûter à la différence, pas vrai ?

Mmmm, acquiesce l’homme. Je crois que j’ai attendu ça toute ma vie.

On aime toujours se glisser dans l’intimité des autres, et je ne fais pas exception à la règle. J’avance dans le couloir, en faisant en sorte que mes talons ne cognent pas le dallage. J’arrive enfin à l’angle, et je jette un coup d’œil. Un bel homme, la quarantaine, est près d’une des filles du bar, j’ai eu le temps de la remarquer en arrivant. Elle est un peu plus jeune que lui, et elle est splendide. Je me sens moche à côté. Ils sont tout proches, et ils joignent leurs bouches. Je me dis je n’ai plus rien à faire là. Un couple s’unit, dans cette soirée de vendredi, comme tant d’autres. Pourtant, quelque chose attire mon attention. Quand elle s’est assise, sa robe, déjà courte, s’est retroussée, dévoilant des jambes fines gainées de bas stay-up. Sa main remonte le long de la chair nue, repousse la robe jusqu’à ses hanches. J’aperçois un string couleur saumon. Il glisse la main dessous.

Un courant électrique me traverse quand je me rends compte qu’il a tiré de sous le string une queue de belles dimensions, gonflée par une érection qui se développe à mesure qu’il la caresse. Il finit par plonger dessus et se met à la sucer avec passion. Je ne m’attendais pas à ça. Il n’y a rien en elle qui trahisse sa transsexualité, pas plus que chez les autres filles du bar. Ça m’excite terriblement, je m’en rends compte. Incapable de me maîtriser, je glisse ma main sous ma robe pour me toucher. C’est décidément bien troublant que de voir une fille, parfaite, pourvue d’une queue.

Ce que j’observe les minutes qui suivent ne font rien pour calmer mon excitation. Après avoir longuement sucé la queue et l’avoir faite se durcir, il se défait, et exhibe un membre plus court, mais aussi plus épais. Il approche son sexe de celui du trans et ils frottent leurs membres dilatés l’un de l’autre, les frottant jusqu’à ce que la première, la brune jouisse en lâchant un petit cri et crachant des jets de semence en tous sens. Il la rejoint dans le plaisir en libérant lui aussi de multiples jets de sperme. Ça m’excite terriblement, et parce que, bien qu’isolée, je veux me joindre à leur jouissance, je pousse convulsivement sur mon clitoris. L’orgasme me déchire en deux. Je ferme la bouche pour ne pas crier, et les alarmer. Je m’éloigne, sans voir la suite, ce que je regrette.

Je rejoins Jessica, en compagnie de Suzie. J’ai envie de dire à cette dernière que j’ai éventé son secret. Mais je feindrai la surprise, ce sera aussi bien. Jessica lui pétrit les fesses. J’aurais aimé participer avec le couple que je viens de surprendre. La configuration ne sera pas identique, mais je pourrai quand même passer un bon moment avec Suzie et Jessica. Je sens mon sexe couler. J’ai très envie, et plein d’idées.

Suzie nous entraîne vers les tréfonds du local. On bascule sur une cour intérieure, éclairée. Suzie désigne un escalier en face et une baie vitrée. Elle passe la première. Jessica lui pelote les fesses. Suzie arrive quand même en haut des marches. J’imagine sa queue dressé sous le tissu d’une culotte, quelle que soit sa forme.

Elle débloque la porte, nous fait rentrer après avoir allumé la lumière.

Le meilleur nous attend.

**************

Les autres épisodes de Copine de sortie :

http://www.meshistoiresporno.com/histoire/copine-de-sortie-partie-1/

http://www.meshistoiresporno.com/histoire/copine-de-sortie-partie-2/

http://www.meshistoiresporno.com/histoire/copine-de-sortie-partie-3/

http://www.meshistoiresporno.com/histoire/copine-de-sortie-partie-4/

http://www.meshistoiresporno.com/histoire/copine-de-sortie-partie-5/

Retrouvez les autres histoires de Frédéric Gabriel :

http://www.meshistoiresporno.com/author/frederic-gabriel/

Vous avez aimé ce texte, vous aimerez sûrement ...

Donnez nous votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *