La fellation pour les nuls.

12345
Loading...

mia michael


exhibitioninitiationparodie



1 – LES ORIGINES

En ce qui concerne la première fellation, il y a deux écoles qui s’opposent, les créationnistes (ceux qui ont le symbole du poisson à l’arrière de leur voiture) qui croient au paradis terrestre et les évolutionnistes, qui croient aux théories du père Darwin, c’est-à-dire, tous les autres. Moi, je suis entre les deux, j’ai un pied dans le poisson et l’autre dans l’évolution. Mais, avouez quand même que le paradis terrestre, ça a de la classe!
Allez, on imagine que Dieu a créé le monde en 6 jours et que le 7ème, il s’est reposé après avoir créé Eve. D’ailleurs, il parait que pour le remercier, Eve lui a…

— Mia !!! Attention aux blasphèmes !! Tu veux te faire excommunier ???
— Ah ben, non alors! (Elle me fait peur la Voix quand elle fait la grosse voix !)

Bon, je reprends, le 7ème jour Dieu se repose… tout seul (on se demande bien pourquoi il a fait une bouche à Eve, dans ce cas)

Non, j’ai rien dit, Seigneur !
Alors la grande question que tout le monde se pose : Eve a-t-elle sucé Adam ?? Assurément, oui, mais seulement après que son amant, le serpent, lui ait appris, et un serpent, ça a un pénis épineux, ah la la, elle a pas eu facile la petite Eve ! Eve compris très vite tout le parti qu’elle pouvait tirer de cette pratique, qui rend les mâles super attentionnés. Il faut vous dire qu’à ce moment le péché n’existait pas encore, Eve pouvait donc s’envoyer en l’air avec qui bon lui semblait. On dit qu’elle a été très proche d’un ours blanc avec qui elle aurait eu une liaison torride et d’un phacochère dont le pénis un peu tordu et les exigences sexuelles l’excitaient follement… On prétend même qu’elle aurait eu des aventures avec le sommet de la hiérarchie… mais chuttt, veux pas me faire exco…euh…je sais plus… exco-meunier ?


— Excommunier !!
— Oui, c’est ça…

D’après les paléo linguistes qui étudient les textes anciens, Adam ne se serrait pas préoccupé outre mesure des infidélités de sa moitié, tout occupé qu’il était à conter fleurette à une jolie gazelle dont les grands yeux noisettes et la langue rose lui procurait l’impression d’être au paradis !
Par contre, le serpent, être ombrageux et venimeux, prit ombrage des infidélités d’Eve, surtout avec le phacochère. Il n’allait pas tarder à cracher son venin pour se venger de la belle infidèle et des hommes, en général.
Il lui offrit une pomme et une boite. Eve, gourmande, croqua la pomme et s’aperçut qu’elle était nue et qu’elle avait de beaux nichons en… poires.
Elle se colla une feuille de vigne sur la chatte, le péché et la pudeur étaient nés! Puis, la curiosité étant fille d’Eve, elle ouvrit la boite offerte par le serpent. Plus précisément, la boîte de Pandore, de laquelle s’échappèrent tous les maux qui allaient frapper l’humanité.
Oops, se dit-elle, la boulette! Elle referma la boite mais ne réussit à y conserver que l’espérance et la fellation.
C’est depuis cette époque que les hommes espèrent se faire sucer et que les femmes le font…parfois…
Voilà, voilà… Ah oui, je signale à Luc Besson que je suis d’accord qu’il fasse un film avec mon « Histoire de la fellation ». Et qu’en outre je suis la fille qui a la langue la plus agile à l’Ouest du Pecos. Lui qui a craqué pour Lilou Moultipass, il pourrait un peu s’intéresser à moi… on a des points communs…

Et moi je signale que toutes les réclamations pour ce texte délirant sont à envoyer à Mlle Mia !
— Ben quoi, la Voix, quelles réclamations ? Y a pas assez de sexe ? Je vous rassure tout de suite, la semaine prochaine vous aurez droit au guide pratique de la fellation.

2 – UNE FELLATION, C’EST QUOI ?


Ben… une romance entre la bite de l’un et la bouche de l’autre…
T’es sûre qu’il s’agit dune romance, Mia ?
— Non pas vraiment, la Voix, mais j’aime bien le mot !

Bien sûr, il y a autant de façons de faire une fellation que de positions dans le Kama Sutra…
Je parle ici d’une position classique, l’homme assis, la femme à genoux entre ses jambes. Je parlerai des autres positions dans la 3e partie.
D’abord, il me faut des personnages… un homme… voyons voir… Johnny Depp, il est en main… Georges Clooney, il a une tasse de Nespresso en main, il risquerait de renverser. Dites, je ne voudrais pas abuser, mais est ce que vous ne pourriez pas faire l’homme de mon histoire ?? Oui ?? Ben, vous êtes chou et je vais vous chouchouter !
Maintenant faut une fille, mais une bonne, hein!
Vous la voulez comment la fille ? Blonde ? Des yeux bleus ? Un cul rebondi ? Et une grande bouche ?… voyons voir… ah, ouais, j’en vois une : moi !
Plantons le décor : vous êtes assis dans un fauteuil, pas trop profond, un verre de Blue Lagoon ou de Kiddy Bulles cerise à la main. Moi je suis debout devant vous. Je remonte ma jupe à la taille et je baisse ma culotte jusqu’aux chevilles. Puis je m’agenouille entre vos jambes, bien cambrée, le cul offert à un ami qui passerait par là… Raffinement : un miroir incliné vous permet d’admirer le mouvement de mes fesses et les moues de ma chatte pendant que je suce.
Alors, à moi de jouer : je descends le zip de votre pantalon et j’extrais votre sexe et vos couilles du slip.
D’abord, je parle. Pas à votre bite, non, à vous, en levant les yeux pour vous regarder… Je parle de n’importe quoi, tiens le taux de la TVA dans l’Horeca ou les élections en Kirghizie… Les paroles n’ont pas d’importance, c’est mon souffle sur votre sexe qui compte… C’est une première étape : vous faire bander sans vous toucher, simplement les yeux dans les yeux et mon souffle sur votre sexe… Si tout se passe bien votre sexe s’éveille… Bientôt il fait des petits bonds d’impatience vers ma bouche qui parle, parle, parle…
Bientôt vous bandez comme un calao mâle adulte qui vient de voir sa femelle prise en levrette par un cacatoès (c’est son fantasme !).
À ce moment là il y a des impatients qui essayent de forcer ma bouche… Holà Messire ! Tout doux ! On en est loin !
Il faut d’abord que je promène mes lèvres et ma langue sur vos couilles. Puis, je les mordille, pas trop fort. Pendant ce temps votre bite de plus en plus congestionné continue de faire des bonds d’impatience… Encore un petit moment : j’embrasse la… hampe de votre sexe, mais bien, avec passion… Et puis me voilà au bout, nez à nez avec votre gland… Les sexes non circoncis sont plaisants à découvrir (mais j’aime les autres aussi, bien sûr), ils sont en général très sensibles et il faut faire coulisser la peau avec douceur et fermeté… Quand c’est fait, je commence par donner des petits coups de langues, sur toute la surface, en insistant sur le frein, très sensible… Je fais aussi frétiller le bout de ma langue dans votre méat : nous voilà intimes, maintenant, je connais vos pensées !
Là, on va passer aux choses sérieuses : vous dans ma bouche… Un endroit chaud et humide, c’est le pied pour une bite… J’arrive à prendre toute la longueur jusqu’à la luette et j’ai le nez dans vos poils… ça fait de l’effet, hein ? Bon, c’est pas très photogénique, mais les hommes aiment qu’on engloutisse entièrement leur sexe…
Le reste est une affaire de rythme… et puis vers la fin on arrive dans des terrains très humides et dangereux dont il vaut mieux ne pas parler de nos jours… Vous êtes déçus ?? Alors, on dit qu’on est en 1980. Bon, je continue, quand je sens que la coupe va déborder, que le tsunami est imminent, que le volcan islandais va cracher un superbe panache blanc capable de niquer n’importe quelle mouche qui passe, j’avale tout ! Tour a disparu, c’est de la magie !
Si on n’est pas en 1980, au moment où votre bite va m’éternuer à la figure, je vous sors de ma bouche et j’arrose mes nichons !
Vous auriez préféré tout lâcher sur mon visage ? Sorry, mais je n’ai pas besoin d’un soin de beauté visage aujourd’hui !
Alors, maintenant, dites moi, franchement : vous bandez ? Parce que si vous ne bandez pas je vous rembourse le prix du billet…

— Mais qu’est ce que c’est que ces foutaises ?? Quel billet, Mia ???
— Ooops !! Au temps pour moi, j’ai cru un instant que je travaillais encore au peep show…


3 – MAÎTRE ET ESCLAVE


Un lecteur m’a écrit : « Pourquoi pour les nuls ? On n’est pas nul ! »
Mais non, vous n’êtes pas nul… quoique… vous avez déjà fait une fellation, vous ?
Non ? Ben alors, peut être que vous êtes un peu nul… Ben oui, une chose qu’on n’a jamais faite, fatalement on est un débutant !
Par contre, moi je peux vous en parler…parce que j’en ai déjà faites des fellations.
Ouais, pour de vrai et même plusieurs fois…


— Plusieurs fois… par jour, Mia ???
— Trop comique, la Voix !!!

Dans cette partie, je vous parlerai d’abord de la fellation à un niveau cérébral. Qu’est ce que la fellation? C’est une action complexe où on est à la fois maître et esclave…
D’abord esclave : a genoux entre les jambes d’un homme, le visage au niveau de son bas ventre, on se sent dans une position très humble, limite humiliante. On est littéralement en dessous de la ceinture. Beaucoup d’expressions péjoratives y font allusion, genre : « Et ta femme elle suce ? »

Il y a une louche excitation à être dans cette position, méprisée par le langage populaire.
Et pourtant… Avez vous déjà pensé que lorsqu’on vous fait une fellation, vous mettez votre bien le plus précieux, dans un endroit doux et humide certes, mais entouré de dents aiguisées faites pour mordre dans la viande ?
C’est comme si vous mettiez votre sexe dans une mini guillotine…Vous êtes complètement à la merci de l’esclave…
De plus, celle-ci vous contrôle entièrement, elle ralentit ou accélère son mouvement, mordille gentiment ou fait pénétrer le bout de sa langue dans votre méat : vous réagissez à tout ça, au quart de tour! L’esclave à genoux est devenu le maître de votre plaisir. Une sorte de Capitaine Kirk aux commandes de l’Enterprise : une pression et la fusée se cabre ou ronronne de plaisir…

J’aime ça être à la fois l’esclave et le maître…
Vous allez me dire que mes états d’âmes au sujet de la fellation, c’est bien beau, mais que vous voulez du concret, genre : « comment ai-je acquis ma réputation de meilleure suceuse de bites à l’Ouest du Pecos ? »

Pourquoi, stranger ? Vous voulez apprendre à en faire ?
Mais non, je rigole… Je sais bien que vous êtes un guerrier, brandissant fièrement un sexe dressé comme un sabre fait pour conquérir des terres chaudes et humides… Je me suis bien rattrapée, là, hein ?
D’ailleurs, je vous imagine de l’autre côté de l’écran une main sur la souris, l’autre flattant un sexe dont l’extrémité aimerait me caresser la luette… Vous seriez le bienvenu car j’ai une bouche qui semble dire « Welcome home boy » à toutes les bites !
Comment, ce n’est pas didactique, contrairement à ce que j’ai promis ?
… euh… c’est pas faux ! OK, j’ai un gage alors. Vous voulez quoi ??
À genoux, sous votre bureau ?!?? Bon ! J’aurais du m’en douter, mais alors quand j’ai fini l’article : j’écris pas bien la bouche pleine.
Voici pour terminer quelques techniques particulières.

1 – La femme couchée sur le dos, l’homme est agenouillé, une jambe de chaque côté de sa poitrine. C’est la position où on se sent le plus vulnérable. On a les bras bloqué par les genoux de l’homme et son sexe sur la bouche, d’abord, dedans, ensuite. C’est une position où l’homme baise votre bouche comme s’il s’agissait d’un vagin, C’est excitant pour les filles soumises, ce n’est pas mon cas!

2 – Deux femmes, un homme. Pour ça, il faut deux filles qui s’entendent bien, deux sœurs par exemple.

— Quoi ??? 

Ooops !! Qu’est ce que je raconte, moi ? Je veux dire mère et fille… NON !! Je veux dire deux amies ! Voilà !


On vous prend comme cobaye, hein ? Vous êtes assis, ma copine et moi on est agenouillées, entre vos jambes et on s’embrasse goulûment sur la bouche, sauf qu’entre nos deux bouches, il y a votre bite. On la lèche comme si c’était un chocolat glacé… Genre, un peu dans ma bouche, un peu dans la sienne. On sait qu’à un moment, vous allez nous faire le coup de l’arroseur arrosé, genre : « Tiens il y a rien qui vient ! » et puis shhlllaaaaa !! ça jaillit par saccades !! Si on est en 1980, je prends tout dans ma bouche et puis j’embrasse ma copine et je lui refile tout ! Si on est en 2015, je vous retire de ma bouche et je vise le visage de ma copine ! Je suis farce, par moment !


Fin !

Si vous aimez mes histoires, vous aimerez mes livres.

Les tomes 1, 2, 3 et 4 de « Mia sans dessous » avec des dessins de Bruce Morgan, sont ici :
http://www.lamusardine.com/P31501-mia-sans-dessous-4-morgan-bruce-michael-mia.html … …

Mes 6 livres, ici :

https://www.amazon.fr/Mia-Michael/e/B01MRVYT44/ref=ntt_dp_epwbk_0 … 

 

Vous avez aimé ce texte, vous aimerez sûrement ...

  1. jeanphi le à
    jeanphi

    très amusant et très hot en même temps… la partie biblique est tout bonnement géniale…continue comme ça…nous aussi on est gourmand, on en redemande

  2. seblec le à
    seblec

    tres erotique et encore un beau voyage ma mia et à n’en pas douter que tu es tres douée dans la fellation et la prise en main ou en bouche

  3. dordain thierry le à
    dordain thierry

    Génial tu nous fait voyager dans ce monde de luxure
    Bravo Mia la coquine 😆

  4. Troll le à
    Troll

    Excellent Mia! C’est toujours un plaisir de te lire, merci à toi pour ce petit guide, j’espère qu’il y aura une suite ! :p

  5. ANTHIME JEAN le à
    ANTHIME JEAN

    tres bon texte ^laiant a lire qui fait sourire quand vous parlez de felation en etant pas vulgaire
    j’aime lire cela sa me donne du beaume au coeur car je ne suis plu a l’age de faire cela
    bisous

Donnez nous votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *