LA FEMME TROMPÉE (PARTIE 2)

 

Je m’appelle Amélie, j’ai 19 ans et depuis quelques temps je couche avec un collègue marié bien plus vieux que moi. Les hommes mariés m’ont toujours excitée et avec lui, lors de discussion intimes j’ai appris que sa femme est un peu coincée du cul.

Quelques jours plus tard, il était dans sa voiture sur le parking du boulot à se vider en moi. À partir de là une relation adultère grandissait entre nous. On baisait de plus en plus, dés qu’on pouvait, n importe ou.

Mais cette relation pris une tournure toute autre il y a deux jours, quand sa femme nous surpris . Cette vieille cocue a regardé sans rien dire. Mon amant, à ce que je sache, n’est toujours pas au courant. Pour m’en assurer, je lui ai proposé de venir boire un verre chez lui ce soir, chose qui n’avait rien de bizarre, cela m’arrivait de venir chez eux même avant qu’on baise.

Pour cette soirée, je décide de rien mettre sous ma jupe et c’est donc les fesses à l’air que j’arrive devant chez eux. Je sonne et c’est mon amant qui ouvre. Je regarde derrière lui, personne, on s’embrasse alors à pleine bouche, nos langues et salives se mélangent avec sensualité.

Ta femme n’est pas là?

Si, elle est dans la chambre, viens entre, reste pas sur le palier.

Il m’invite à m’asseoir sur le canapé et va nous servir un verre. La cocue arrive en même temps qu’il revient, on se salue, je lui fait un sourire en coin, elle baisse les yeux.

Elle ne dit rien, j’en suis certaine maintenant.

On s’installe pour boire nos verres et discuter, je colle bien mes cuisses à celle de mon amant sans être discrète ce qui semble déranger mon amant, surpris de mon jeu avec lui avec si peu de discrétion.

Lorsque sa femme se lève et va dans la cuisine, ma main se retrouve sur son entrejambe en moins de deux. Je caresse bien son sexe et vient susurrer à son oreille :

J’ai la chatte à l’air et très envie de baiser.

Je le sent durcir dans son pantalon. Je déboutonne alors son pantalon et son membre gicle de son boxer comme une tige bien raide . Je vient alors rapidement le prendre en bouche et me met à faire glisser mes lèvres le long de sa verge. On peux pas dire qu’il soit monté comme un cheval, loin de là, mais il est toujours raide comme une barre de fer.

Il m’a déjà avoué que sa femme le faisait plus bander comme cela depuis longtemps. Je masse ses couilles d’une main, et le retient de l’autre. Il semble mal à l’aise d’avoir sa femme pas loin, je le sent vouloir s’échapper, mais après deux ou trois minutes à m’acharner sur sa bite il se laisse aller et se met a tenir ma tête pour bien enfoncer sa bite dans ma gorge.

Je le suce encore un peu puis je m’arrête.

Ta femme risque de revenir, et je dois aller aux toilettes.

Avant d’aller aux toilettes , je fais un détour discret dans la cuisine ou je retrouve la vielle cocue en train de préparer un café. Elle me tourne le dos mais à très bien vu mon arrivée.

Je viens me placer juste derrière elle et vient prendre sa main pour la mettre entre mes cuisses lui susurrant à l’oreille :

Allez, caresse bien cette chatte que ton mari aime bouffer et pénétrer. C’est pas comme la tienne, au moins la mienne le fait bander.

Elle se laisse faire,

Toi t’es juste la cocue de service qui à rien à dire. Après mon départ, mon mec va recevoir un message et te diras qu’il sort. J’imagine que tu as déjà compris que c’est pour venir me baiser. Alors tu diras OK . Et voilà mon numéro, envoie-moi un message pour que j’aie le tien.

Je retourne dans le salon, explique à mon amant que je veux baiser et que je lui enverrai un message pour qu’il trouve une excuse pour sortir. Puis je m’en vais.

CETTE HISTOIRE VOUS A PLU ? N’OUBLIEZ PAS DE LA COMMENTER ET DE LA PARTAGER !

***

Retrouvez les autres histoires de Tiphaine2000

http://www.meshistoiresporno.com/author/tiphaine2000/

Vous avez aimé ce texte, vous aimerez sûrement ...

  1. radiajounoun le à
    radiajounoun

    chère TIPHAINE2000
    c’est par pur hasard que j’ai lue cette histoire 1et2 partie et je peut vous dire qu’elle me plait ennormement ça change de tous les récit ou on trouve toujours que le maris qui est coccu et humilié
    J’espère lire le reste de cette histoire et d’autres histoires écrite par vous
    Et merci
    Radia
    radiajounoun@outlook.com

Donnez nous votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *