Lettre au Porn Noël numéro 3 : Candaule

12345
Loading...

Auteurs Musardine


candaulisme



Cher Porn Noël,

Cette année, je n’ai pas été très sage…

J’ai fait beaucoup de bêtises et de saletés….

Et pour me récompenser, je voudrais que vous puissiez m’amener dans votre hotte cette Jocelyne dont je décris les aventures dans les histoires que je demande de publier sur le site sous forme de saga et sous le titre « belle ,mûre et gourmande »
Car, voyez-vous, cette belle femme existe et, comme dirait l’autre pour Dieu, je l’ai rencontrée. J’ai eu le plaisir et le bonheur de la baiser entre 2000 et 3000 fois et elle adorait réellement ça ! Certes, nos corps et notre façon de les laisser s’exprimer semblaient avoir été conçus l’un pour l’autre; nous avons testé tous les lieux où il nous était possible de prendre notre pied car, faut-il vous le préciser, notre couple n’était pas officiel: nous étions amants car mariés chacun de notre côté ; et donc, pour compenser, notre imagination n’avait pas de limites étant donné que nous étions sans cesse en manque l’un de l’autre.
Elle adorait particulièrement la levrette ; j’aimais la satisfaire, mais cette position m’empêchait de recueillir le souffle de sa bouche et ses ahanements sous mes coups de rein qui lui procuraient tant de plaisir.
Sa bouche si sensuelle explorait souvent les meilleures parties de mon corps, mais c’est la voir se tordre de jouissance qui m’excitait le plus !
Le seul grand échec de notre histoire fut que nous ne pûmes, pour des raisons d’opportunités manquées, concrétiser mon fantasme qu’elle disait pouvoir assouvir et qui s’appelle le candaulisme.
La voir, ou plutôt simplement la savoir s’offrir à un autre, à la triple condition que cet autre soit choisi par moi, qu’elle me raconte la séance et que bien sûr elle ne me quitte pas pour lui m’aurait pleinement comblé.
Nous avons failli y parvenir: un ami, très branché « sexe », mais habitant loin de chez nous était bien évidement d’accord de se dévouer-me disait-il en riant-pour baiser une si belle femme et Jocelyne lui ayant été présentée, avait marqué accord…pour me faire plaisir me disait-elle, mais je suis certain qu’elle y aurait trouvé son bonheur.
Hélas, un incident de dernière minute empêcha le passage à l’acte, c’est – à -dire dans la chambre d’hôtel qu’il occupait ; il dut regagner précipitamment sa région; nous en fûmes tous trois déçus et l’occasion ne se représenta plus.
Le temps a maintenant passé ; cette femme et moi nous aimons toujours, et même plus que jamais, au-delà du sexe qui nous reliait jadis si fort.
La saga que je rédige compense donc ce fantasme non comblé; je lui transmets mes histoires et elle les apprécie très fort.
Ma demande auprès de vous consiste dès lors en deux points :
1 – Revenir en arrière, revivre ces moments et faire que l’ami ne doive pas rentrer chez lui d’urgence
2 – Publier ma saga et réjouir ses lecteurs
Si vous y donnez suite, je vous en saurai si gré que je vous laisserai l’usufruit de ce corps qui vous fera regretter ensuite de devoir regagner votre Laponie

Mille mercis !

 

Votez pour votre histoire préférée et gagnez un livre de la collection Media 1000 : https://sondage.app.ps/lettre-au-porn-noel

Vous avez aimé ce texte, vous aimerez sûrement ...

Donnez nous votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *