PLURALITÉ DE MA FEMME EN CLUB, CHAPITRE DEUX

12345
Loading...

Coquin-coquine


candaulismetriolisme



 

Le jeudi soir arriva. J’étais très excité et en même temps tendu par cette soirée.

Pour l’occasion, Véro choisit parmi sa collection de vêtement sexy une robe en dentelle, lacée de haut en bas dans le dos, et un tanga noir, des bas, des talons hauts à brides.

Nous prîmes pris la voiture et fûmes été rapidement sur place, vers 23h30.

Une fois sur place, Véro sortit de son sac à main, un joli masque bandeau de dentelle noire. Je lui avais offert avec une parure de sous vêtement d’une grande marque de lingerie.

J’adore ce masque, j’ai dit. C’est très érotique

Oui c’est joli, et puis on me reconnaîtra pas au cas où »

Au cas où quoi ?

Au cas où…

Elle passa le bandeau qui dissimulait ses yeux derrière de la dentelle noire, c’était furieusement érotique !

Nous nous installâmes à une petite table basse en bordure de la piste.

Véro avait les cuisses jambes croisées, ce n’était pas son habitude, elle aimait bien en profiter pour s’exhiber en écartant suffisamment les jambes pour que les curieux puissent se rincer l’œil.

Nous discutions en buvant du champagne.

Beaucoup de mecs seuls ce soir…

C’est sûr, déjà dans les soirées trio, c’est la grosse majorité, alors pour les gangs bangs, il y en a encore plus ! Il y en a qui te plaisent ?

Ben avec tous ces types, y en a forcément quelques-uns de pas mal.

Je passai ma main sur ses cuisses et elle se laissa faire. Comprenant mon désir, elle ouvrit ses cuisses largement, elle s’était découverte exhibitionniste et adorait voir les types la regarder, son jeu favori consistant à essayer de croiser le regard des types qui la mataient et de jouer avec.

Je remontai la main vers son minou, que je me mis à caresser à travers le petit bout de tissu en dentelle assorti au bandeau qu’elle avait sur les yeux.

J’aime quand les hommes te matent…

Moi, aussi, j’aime savoir que ces types me regardent et bandent en me matant, et puis comme tu aimes ça autant que moi, pourquoi se priver, hein ?…

Elle m’embrassa à pleine bouche

On va danser ?

Nous nous levâmes pour commencer à danser sur un tube des années 90. Quand Véro danse les hommes la regardent

Elle me prit par les épaules et entama une danse torride. Rapidement, quelques types nous entourèrent. Je leur laissai la place, retournant à notre table.

J’aime quand elle joue ce jeu… Elle ondule près des types, se frotte à eux, évidement eux en profitent mais elle sait les garder à distance d’un regard,

La série de slows arriva. Véro, d’un signe de tête m’encouragea à regarder, le spectacle n’était manifestement pas terminé.

Elle ne faisait pas que danser : elle mettait littéralement le feu au dance-floor ! Très vite, un grand type s’approcha d’elle. Elle l’enlaça sans hésiter et commença à danser lascivement avec lui.

C’était la première fois que je la voyais danser avec un autre homme de façon si sensuelle et sexy, et ça me faisait autant d’effet que la voir faire l’amour.

Le type passa rapidement la main sur ses fesses en remontant sa jupe, et elle se laissa faire et même l’encouragea en se collant à lui. Très vite, un autre gars, plus jeune, se rapprocha et l’enlaça également.

C’est elle qui imprimait le rythme de la danse, elle dominait complètement la situation. Je n’en perdais pas une miette, excité comme jamais.

Le type derrière elle s’accroupit et remonta ses mains le long des jambes de Véro, puis les fit glisser sous la robe et saisit le string qu’il entreprit d’ôter. Ma femme l’aida en soulevant ses pieds, puis le récupéra et me le lança en m’adressant un clin d’œil.

Tiens range çà, j’en ai plus besoin !

Je fourrai le string dans ma poche non sans en avoir respiré les effluves parfumés. Il était trempée.

Elle ondulait toujours entre les deux types. Celui qui se tenait derrière elle lui fourra la main entre les cuisses… Aux mouvements de Véro, je savais qu’il lui mettait des doigts dans la chatte.

Le gars devant se contentait de lui malaxer la poitrine. Quant à elle, elle avait plaqué une main derrière sur les braguettes de ses cavaliers et les branlait à travers leurs pantalons.

Je pense que le DJ devait apercevoir ce qui était en train de se passer sur sa piste de danse, parce que la série de slow commençait à être longue. En tout cas Véro ne perdait pas de temps… Je la vis baisser la fermeture Éclair des pantalons et passer ses mains dans les ouvertures, saisissant les deux membres qu’elle continua de branler, sans cesser d’onduler et de danser. Les deux types, en transe, avaient plus de difficultés à donner le change !

Elle me regarda et me fit un clin d’œil et un sourire entendu.

Au bout de quelques minutes elle les fit jouir. Ils se reboutonnèrent à la hâte et fendirent la foule des danseurs en direction des toilettes.

Véro revint s’asseoir à côté de moi. Je lui tendis son tanga.

Tu veux le remettre ?

Pourquoi faire ? »

J’ai adoré te voir danser avec ces type, c’était génial, exactement comme si tu baisais avec eux.

Ils m’ont pas baisée, mais, j’ai quand même pris mon pied et eux aussi, j’en ai encore plein mes mains.

Elle me fourra ses doigts sous le nez. Ils sentaient le sperme. Elle les porta à sa bouche pour les lécher d’un air gourmand en me regardant. De nouveaux couples étaient arrivés. La soirée se poursuivait. Il devait y avoir environ une trentaine de type pour quatre femmes, Véro y compris.

On n’est pas beaucoup de femmes avec tous ces types excités… Il va falloir qu’on assure !

Elle dit cela avec un ton si naturel que j’en fus surpris. Mais je fis comme si de rien était.

La piste n’était plus autant remplie, il devait se passer quelque chose à l’étage.

On va voir en haut ?

Si tu veux.

Véro me pris la main et m’emmena vers l’escalier qui conduisait aux coins câlins.

 

Vous avez aimé ce texte, vous aimerez sûrement ...

  1. fabien le à
    fabien

    très excitant on a hâte de savoir ce qui se passe « en haut » et de voir l’épouse assumer la pluralité masculine très excitée…

  2. plumey brigitte le à
    plumey brigitte

    Moi aussi j’adore aller en boite,me faire inviter a danser,mon cocu regarde,puis je fini par me faire baiser soit en voiture,soit a l hotel.Lui attend que je revienne,parfois il regarde.J’aime le faire cocu.
    Gros bisous.

Donnez nous votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *