Un beau réveil, épisode 3

12345
Loading...

Mysterious6227


romancesoft



UN BEAU RÉVEIL

ÉPISODE 3

Constance était décidément audacieuse. Avec le temps, elle n’était plus la même, mais pas tout à fait une autre non plus. Ce n’était pas du tout le cas au tout début de notre relation. Elle n’était pas du tout à l’aise avec son corps, et notamment avec sa nudité. Les premières fois où nous avons fait l’amour, elle portait quelque chose pour cacher le haut de son corps. Elle laissait sa peau nue, en bas, mais elle exigeait que j’éteigne la lumière.

J’ai pris mon temps pour l’initier, tout doucement, sans la brusquer. Lentement mais sûrement. Face au miroir, je voulais qu’elle se regarde, qu’elle s’admire, et surtout qu’elle s’aime. Face à moi et à mon regard, je l’encourageais à assumer ses formes et ses courbes parce que, moi, j’avais envie de révéler au grand jour ce corps qui lui donnait du plaisir et qui m’en donnait à moi aussi. Mon désir, c’était qu’elle le touche, qu’elle le caresse et qu’elle l’aime.

Avec le temps, et en allant à SON rythme, nous sommes allés, tous les deux, à sa découverte : je VOULAIS qu’elle se découvre et qu’elle apprivoise les parties de son corps susceptibles de lui procurer du plaisir. Après que nous ayons fait une reconnaissance de ces zones, je me suis focalisé sur elles, avec son aide bienveillante. Bien sûr que Constance a été quelque peu passive au début et qu’elle a laissé mes doigts la toucher, la caresser et la pénétrer. Citez-moi une seule jeune femme, aux prémices de sa vie sexuelle, qui ne l’aurait pas été ! L’étape suivante, ce fut qu’elle se masturbe (du moins, qu’elle essaie) à l’aide de mes doigts, qui la connaissaient de mieux en mieux. Au fur et à mesure qu’elle connaissait son corps et qu’elle avait confiance en elle, Constance n’avait ni gène ni honte à se caresser devant le miroir, ou, au lit, avec moi comme spectateur/voyeur.

Ce fut d’ailleurs au fil de cette initiation lente mais progressive ET prometteuse que la découverte devint plaisir. Le plaisir devient jouissance. Et la jouissance… orgasme.

Son tout premier orgasme, elle se l’était procuré un matin, aux premières douceurs du printemps, avant que l’on se lève, bien avant même d’aller au travail. Constance avait de plus en plus confiance en elle, elle aimait davantage son corps et c’était devenu un véritable plaisir pour elle de le mettre en valeur. Elle se sentait belle et sexy ainsi. Nue, belle comme une Vénus, sur le dos, et moi pas loin du tout d’elle, Constance se sentait bien. Protégée, en sécurité. Sexy dans son corps et dans sa tête. On s’embrassait. Nos bouches et nos langues se cherchaient et se recherchaient. Nous étions si intimes, dans ce lit qui était A NOUS. Ce premier lit A NOUS… Nous n’y faisions véritablement qu’un : deux visages, deux bouches, deux corps, deux sexes, au service et pour le plaisir d’un seul et unique amour.

Au fil du temps, pour s’exciter et être excitée, Constance avait découvert le délice et le plaisir du contact de ses mains sur son corps. Une main qui caressait sa joue… Un doigt qui se posait sur ses lèvres, les pénétrait. Elle suçait son doigt. D’un mouvement que je ne saurai décrire avec des mots précis, même encore aujourd’hui, sa main posait sur sa gorge et sur son cou. Constance n’était que sensualité. Sa main descendait progressivement. Sur la naissance de sa petite mais excitante poitrine. D’ailleurs, ses deux jolis petits seins tout mignons… JE LES AIME ! Elle les soupesait, elle les prenait dans la paume de ses mains, elle les empoignait. Elle titillait ses tétons, elle les pinçait doucement, elle les faisait se dresser et pointer. Elle se donnait du plaisir ainsi. Pour accompagner ses caresses, elle aimait bien émettre de tout petits sons : soupirs… gémissements… cris… halètements. Ce devait être sa manière à elle pour s’exciter encore plus. Quant à moi, je ne vous cacherai rien en vous disant que j’étais aux premières loges et que je n’en perdais pas une seule miette, que ça m’excitait, moi aussi.

********

Retrouvez les autres épisodes d’Un beau réveil et les autres textes de Mysterious6227  :

http://www.meshistoiresporno.com/author/mysterious6227/

Vous avez aimé ce texte, vous aimerez sûrement ...

Donnez nous votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *