Tout a commencé de manière assez étrange je dois dire.
C’était en 2004, j’étais un homme marié relativement insatisfait de sa vie de couple (la faute en était probablement fortement partagée), et je dois l’avouer, quelque peu infidèle.
Après quelques rencontres fort savoureuses mais oh combien dangereuses j’avais décidé de calmer le jeu et de prendre mon parti de cette situation de couple.
Bref je m’apprêtais à accepter de vivre une vie de couple médiocre entrecoupée de petites aventures, tout en espérant ne jamais me faire prendre.
Or au moment ou je m’y attendais le moins, je fis la rencontre d’une femme qui me subjugua. J’étais en mission professionnelle sur Paris pour plusieurs mois et nous avons commencé à nous « titiller » par SMS interposés. Le jeu nous avait bien rapproché et c’est assez naturellement que nous avons décidé de nous voir un WE sur Paris.
Ce premier rendez vous se déroula fort bien, voir même largement mieux que dans mes plus folles espérances. Il s’avérait que ma dulcinée était aussi, voir plus plus coquine que moi… Elle avait déjà expérimenté le SM, un peu d’exhibitionnisme, et une fois partie après quelques verres, se montrait sans limite et insatiable… Un rêve quoi. Elle m’avoua aussi qu’elle avait l’alcool « amoureux », ce que je trouvais amusant et ma fois fort pratique.
Nous avons commencé à nous revoir de plus en plus souvent et forcément, la résolution du : « c’est juste un plan cul sans espoir d’autre chose « se trouva balayée par un nouveau sentiment : l’amour. Bon heureusement pour moi ce sentiment était partagé…ouf ! Du coup, c’est parti pour le saut dans le vide, divorce avec son cortège de joyeusetés et nouvelle vie de couple pleine de passion.
Jusque là c’est plutôt classique je pense, nous avons tous notre histoire, mais c’est somme toute assez courant.
Mais voilà que les choses vont…se compliquer.
En effet tout à notre joie de pratiquer le sexe matin, midi et soir, nous avons expérimentés le bondage, la cravache, la soumission féminine (à sa demande je précise) en couple exclusivement. Excitation au max et plaisirs garantis. Et après un an arrive le second « couac » … Nous avions fait une sortie en bar avec un pote et sa copine, et là bas nous avions copieusement arrosés nos retrouvailles…trop peut être…Bref, ma chérie s’est retrouvée à vouloir monter sur le bar (elle portait pour vous éclairer une jupe très courte et un string), mais j’ai pu la récupérer à temps, sans pour autant éviter qu’elle commence à emballer mon pote devant sa copine…Bon autant dire tout de suite que ni sa copine ni moi n’avons trouvé cette situation à notre goût, mais alors là pas du tout !
Après une nuit réparatrice nous avons une discussion sur ce qui s’était passé et force a été de reconnaître que quand elle a un coup dans le nez, elle est incontrôlable.
Nous décidons que je serais son ange gardien, et que je veillerai à ce qu’elle ne dérape pas quand nous sortons.
Oui, mais vous me direz : »et quand je ne suis pas là ? » Et bien j’ai eu la réponse à cette question quelques mois plus tard, juste avant notre mariage : elle avait finie dans le lit de son chef lors d’une fin de séminaire professionnel trop arrosée… mais il ne s’etait rien passé… bien sur !
Clairement j’étais furax ! Certes, si on m’avait proposé un plan avec une jolie nana, j’aurais à cette époque pas dit non, mais de là a accepter que ma femme baise à droite et à gauche dès qu’elle a bu, là c’est un peu dur à accepter…
J’avoue que cela a jeté un froid dans notre couple, mais comme je l’aimais comme un fou j’ai commencé à réfléchir pour trouver une solution.

J’étais tiraillé entre plusieurs informations importantes :
– pas d’alcool voulait dire aussi pas de sexe, même au quotidien (ca fait réfléchir)
– dès qu’elle boit elle peut devenir incontrôlable et baiser avec n’importe qui (ça aussi)
– je ne peux pas toujours la surveiller
– je ne veux pas vivre éternellement dans la peur
– tromper veut dire mentir, et donc finir par ne plus communiquer
– et enfin … on s’aime vraiment tous les deux
Certains diraient que j’étais dans la m…, et c’est pas loin d’être vrai, car il ne me restait plus que quelques options :
– nous séparer
– faire comme elle et devenir un couple libre (oui mais non car elle n’est pas partageuse, voir plutôt bien jalouse en fait)
– ou trouver un moyen de faire de cela une force et un lien pour notre couple

Les options une et deux étant exclues (ehh oui je suis amoureux), j’ai donc opté pour l’option 3 … Je me suis dit « si faire l’amour en trio HFF peut m’exciter, est ce que faire l’amour avec un couple le pourrait aussi (non je ne suis pas bi) ? » Après mûre réflexion la réponse fut OUI. Donc ce qui me gênait c’était qu’elle le fasse en dehors de ma présence et que elle seule profite d’un extra, et pas moi.
Je me suis alors dit essayons déjà comme cela et je lui ai proposé de rencontrer un couple pour faire un peu d’échangisme. Ce ne fut pas simple mais elle a accepté et nous avons rencontré un couple de Rennes, qui pratiquait l’échangisme depuis un moment sans réel succès pour l’homme qui avait visiblement du mal à se lâcher. Le résultat fut plus que probant :
-ma femme a fait sa salope devant moi avec lui et elle,
-moi j’ai eu droit à ma femme par intermittence (et le plaisir de lire tout l’amour qu’elle avait pour moi dans ses yeux quand elle me regardait) et à quelques caresses de l’autre femme aussi…
-et l’homme a enfin réussi à bander et à baiser une autre femme que la sienne plusieurs fois pendant la nuit et même au réveil. D’ailleurs…
Impression étrange et surréaliste de la scène du matin : je me retrouvais en compagnie de l’autre femme en train de déjeuner et de papoter de choses et d’autre, croyant avoir laissé ma femme dormir dans le lit commun en compagnie de l’homme qui lui dormait aussi… quand tout à coup les gémissements de ma femme nous ont fait nous taire et nous regarder comme deux…idiots…Pour la première fois nous entendions nos conjoints baiser et jouir à grand renfort de bruits et de gémissements sans nous pendant que nous étions en train de déjeuner…MDR
A l’issue de ce premier jeu, nous avions établi que sexe et sentiment amoureux pouvaient être dissociés, et que ma femme n’était toujours pas prête à me partager…ok pour le premier et tant pis pour le second …
Ah si j’ai aussi constaté que pendant quelques jours après cela ma femme s’est montrée beaucoup plus coquine et câline, comme si un verrou venait de sauter temporairement (48H max).

Mon but devint alors très clair : retrouver cet état de grâce post coquinerie et donc essayer de débloquer ma femme.
Pour ce faire je devais réaliser deux choses :
-la premières, faire en sorte que de partager ma femme avec d’autres hommes ou d’autres femmes ne me pose plus de problème, voir m’excite,
-et en second aider ma femme à assumer sa part de libertine qui sommeille en elle jusqu’aux excès d’alcool, et cela si possible sans alcool (oui bourrée elle n’a pas de souvenir de ce qu’elle fait, et en plus elle risque de devenir alcoolique à ce rythme là).

Etape 1 : me motiver, j’ai donc commencé à changer mes scénarios d’excitation pendant mes séances de branlage, en imaginant ma femme avec d’autres hommes…Bon ça a pris du temps mais finalement j’y suis arrivé et maintenant cela fait parti des thèmes récurrents qui me permettent de jouir en me branlant… Ca c’est fait !
Etape 2 : libérer la lionne …
J’ai donc continué sur la voie qui avait donné un bon résultat : l’échangisme. Nous avons rencontré un autre couple et nous nous sommes vus deux fois. Une fois chez nous et une fois dans un gite. Là aussi ce fut concluant :
-ma femme a pris un réel plaisir à baiser avec eux, je ne compte plus ses orgasmes qui auront durés pendant toute la nuit sans presque discontinuer (si pauses clope bien sur)
-l’homme s’est montré très entreprenant et endurant, il l’a baisée par tous les trous pendant au moins 3 heures
-la femme a bien profitée des seins de ma femme, de sa langue et de sa chatte
-et moi je me suis occupé de ma femme toute la soirée en même temps qu’eux, et j’ai branlée (seule action autorisée par ma femme) madame pour lui donner quelques orgasmes inattendus pour elle visiblement
En conclusion, soirées sympa, mais là encore pour y arriver il aura fallu pas mal de champagne, mais le résultat en valait la peine… ma femme a été de nouveau délurée pendant 48H après pour mon plus grand plaisir.

Les années suivantes nous avons arrêté les rencontres de couples car souvent les femmes finissaient pas se montrer jalouses de la mienne, et à organiser c’était la galère. Sans compter que si ma femme coquine qui apparait après quelques verres adore le sexe sans limite, ma femme au quotidien (sobre) se montre beaucoup plus réservée sur le sujet et a du mal à assumer son double torride…d’où des annulations à répétition de madame en dernière minute par peur de ne pas plaire et de se voir rejetée. J’ai donc changé de stratégie et j’ai misé sur la spontanéité et sur les opportunités du quotidien.
Et finalement je n’ai pas trop à le regretter.

On comptabilise au total depuis 2005 :
– échangisme avec un couple de rennes
– échangisme avec un couple de st Brieux (2 fois)
– trio avec l’homme du couple de st Brieux (2fois)
– baise devant moi en spectateur de ma femme avec un inconnu motard
– baise de ma femme avec un de nos locataire pendant mon absence (oui on louait occasionnellement des chambres et un soir un locataire est venu offrir un apéro et ma femme en a profitée pour lui faire la totale)
– baise de ma femme avec un pote pendant le nouvel an, elle est allée le rejoindre dans sa chambre pour se faire baiser deux fois dans la nuit
– il y a 3 semaines, deux séances de branlette par téléphone avec un pote d’Angers (un nouveau) et avec l’homme de st Brieux
– et enfin il y a 2 semaines, à l’issue d’une fin de séminaire bien arrosée à l’étranger ma chérie a atterrie dans la chambre (disons plutôt le lit) d’un de ses collègues, mais n’a pas de souvenir de comment c’est arrivé… ahahha

C’est pas mal je trouve. Et le fait que ma chérie continue de céder à ses pulsions dès qu’elle boit un peu trop me fait dire que j’ai bien fait d’en faire un outils de fantasme sinon je serais l’homme le plus malheureux de la terre, en train de se plaindre des infidélités de sa femme.
La ce n’est pas le cas. Elle baise ailleurs, eh bien temps mieux, du moment que cela ne baisse pas notre propre fréquence de rapports sexuels et qu’elle reste toujours amoureuse de moi.
J’avoue que maintenant j’arrive à être excité par cette situation (le monde à l’envers par rapport à mon ancien moi qui n’aurait jamais supporté cela avant de la connaître….égo égo égo), et que je l’incite même à profiter de chaque opportunité pour faire sa salope.

Du coup d’une position de macho dominateur et possessif, je suis passé à un rôle de dominateur (oui toujours car on pratique aussi un peu de SM et elle fait une parfaite chienne soumise, mais ce sera pour une autre histoire) candauliste…

Si ce n’est pas surprenant ça !?

Vous avez aimé ce texte, vous aimerez sûrement ...

Donnez nous votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *