Vos trois histoires coquines du jour

Salut à tous et à toutes ! Voici vos trois histoires du jour !

 

Avec Le Candidat (deuxième épisode), Frédéric Gabriel poursuit la confession et les aventures sexuelles de ce jeune homme qui n’a pas froid aux yeux, ni ailleurs ! Au menu, sodomie, fellation, cuni, sécrétions diverses, odeurs enivrantes et longues giclées de foutre.

 
Un extrait : « Quand je me suis retourné, elle arrivait avec un plateau portant une cafetière et deux tasses, mais entre temps elle avait perdu son pantalon et sa chemise, et elle arrivait vers moi en culotte et en soutien-gorge. Ça n’a rien fait pour me faire perdre mon érection. Je l’ai dévorée des yeux alors qu’elle posait le café… Très grande, sans talons, elle devait faire un mètre quatre-vingt, elle avait un corps généreux, avec peut-être quelques kilos en trop, mais ça lui allait plutôt bien. Hanches larges, cuisses pleines. Le slip s’enfonçait dans ses fentes.« 
 

Un récit à lire gratuitement et en entier ici : http://www.meshistoiresporno.com/histoire/le-candidat-partie-2/

 
==================
 

Mia Michael, dans son déjà quatrième épisode de sa nouvelle saga Dans la peau d’une esclave, transporte ses fantasmes BDSM et ses histoires de domination et d’humiliation dans le futur. Oserez-vous lire sa SF sadique ?

 
Un extrait : « — Emmenez cette esclave insolente et mettez-la dans une cage. Je déciderai de sa punition, plus tard…
Les deux esclaves, enlèvent les électrodes que j’ai dans le ventre. La douleur s’arrête enfin.
Elles me prennent chacune par un bras et m’emmènent vers les quartiers des esclaves. Je connais bien ces deux filles. Pourvu qu’elles ne me reconnaissent pas.« 
 

Un récit à lire gratuitement et en entier ici : http://www.meshistoiresporno.com/histoire/dans-la-peau-dune-esclave-4/

 
==================

 

Avec le premier épisode de Du cinéma oui… mais porno !, Trixie nous offre un récit pervers et candauliste qui ravira les amateurs de salope délurée offerte à des mâles montés comme des ânes.

 
Un extrait : « Mes yeux se fixèrent sous leurs ceintures, mon cœur fit un bond dans ma poitrine… Deux énormes bosses commençaient à prendre forme le long de leurs cuisses. Ils devaient être nus sous leurs pantalons. La pensée de leurs sexes en érection me chauffa le bas-ventre, je commençai à mouiller en pensant à ce qui allait sûrement suivre. Les pointes de mes seins s’étirèrent, ma chatte devint légèrement moite… En fin de compte, je crois que j’avais bien fait de dire oui !« 

 

Un récit à lire gratuitement et en entier ici : http://www.meshistoiresporno.com/histoire/du-cinema-oui-mais-porno-partie-1/

Donnez nous votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *