Une acupuntrice vicieuse, une pipe artistique et Mia Michael

Une dominatrice inattendue (2), par Vermicelle :

L’acupunctrice dominatrice passe la seconde et annonce la couleur : ce qu’elle veut, c’est un esclave ! Notre héros acceptera-t-il de se laisser dresser par sa nouvelle Maîtresse ?

 

Un extrait : « — Écoute bien ce que j’attends de toi. Je ne me mêlerai jamais de ta vie professionnelle mais si tu acceptes, le reste de ton temps, tu seras à ma disposition. Tu continueras à vivre chez toi, mais tu seras disponible dès que je t’appellerai. Tu m’appartiendras. Tu n’auras plus aucun flirt et aucune relation sexuelle avec une femme ou un homme. Tu resteras chaste et tu ne te toucheras plus jamais. D’ailleurs, tu porteras en permanence une cage de chasteté et je garderai les clés. Tu vas vivre en état de frustration sexuelle permanente. Très vite tu dépasseras tes limites pour essayer d’échapper à cette frustration. Grâce à ta Maîtresse, tu vas avoir beaucoup plus du plaisir, bien plus fort, mais très différemment. Quand tu me rejoindras à ma demande, tu te déshabilleras avant d’entrer dans mon appartement et tu laisseras toutes tes affaires dans un placard sur le palier. Tu resteras toujours nu, avec ta cage, que tu sois seul avec moi ou en présence d’invités. »

Une histoire à lire gratuitement et en exclusivité sur MesHistoiresPorno : http://www.meshistoiresporno.com/histoire/une-dominatrice-inattendue-2/

***

L’effrontée du vernissage, par Dick Sainte-Cécile :

 

Il pensait s’ennuyer à ce vernissage, mais c’était sans compter l’épouse de l’artiste, experte aussi bien en commérages qu’en pipes…

 
 
 
Un extrait : « — Nous allons bien nous amuser je pense. Il me semble déceler une certaine aptitude à la dépravation sous votre flegme apparent.
Pour toute réponse je passai l’ongle de mon pouce le long de sa colonne vertébrale tant que me le permettait le dos nu de sa robe. C’est à dire quasiment jusqu’à sa raie. Elle se cambra. Je cédai à l’invitation et glissai ma main sous le léger tissu, indifférent au monde qui nous entourait. Elle accentua sa posture, ne me laissant pas d’alternative au fait de glisser mon majeur entre ses fesses. Un contact étrange soudain. J’approchai mes lèvres de son oreille.
— Ainsi donc vous êtes garnie ? C’est intéressant.
— Toujours dans ce genre de situation. Être remplie à l’insu de toutes et toutes me plaît. Et, s’ils s’en doutent, c’est encore mieux. Voulez-vous voir ?« 
 

Une histoire à lire gratuitement et en exclusivité sur MesHistoiresPorno : http://www.meshistoiresporno.com/histoire/effrontee-vernissage/

***

Dans la peau d’une esclave (13), par Mia Michael :

 

Quand notre vicieuse préférée n’est pas occupée à publier un nouveau livre chez Sabine Fournier (Les Vacances de Samia, je vous en parlerai demain), elle poursuit sa joyeuse et perverse saga de science-fiction BDSM.

 
 
 
Un extrait : « La dresseuse sort de l’arène, suivie par les jeunes mariés côte à côte.
À mon tour. Qui Calypso a-t-elle choisi pour me dépuceler ? Un homme, plusieurs ?
Non ! La dresseuse revient avec un autre loup-garou. Bravo Calypso ! Tu es la seule femme au monde capable de faire dépuceler son beau-père par ce genre de bête. Je craignais pire, par exemple un monstre extra-terrestre, et là j’ai droit à un « simple » monstre terrestre.
La dresseuse me dit :
— À quatre pattes !
J’obéis et rampe devant elle, mais je reçois aussitôt un petit coup de fouet et je fais également « yiiiip » en accélérant.« 

 

Une histoire à lire gratuitement et en exclusivité sur MesHistoiresPorno : http://www.meshistoiresporno.com/histoire/dans-la-peau-dune-esclave-13/

Donnez nous votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *