Maud et Léo – Chapitres 1 et 2

12345
Loading...

Pierre Albin Teillaud


sexto



MAUD ET LÉO

Chapitre 1

Maud et Léo se rencontraient régulièrement. Ils partageaient le goût des plaisirs intellectuels, des rencontres, des mets délicats. A la faveur d’une douce soirée de printemps, leurs lèvres s’effleurèrent. Le parfum de Maud marque cet instant à jamais inoubliable. Ce baiser et ce parfum unique suffisent à éveiller en Léo, curiosité, sens et pensées érotiques.

Une simple caresse, un baiser charnel dénué de connotations sexuelles mais pas de fantasmes, ni de complicité.

Leurs premiers échanges démarrèrent comme un jeu ; une correspondance vive. Une sorte de tweetérature érotique.

Chapitre 2

Je vous lèche, dit-il.

Et ?

Je vous lèche encore et encore jusqu’à plus soif, con et cul avec délectation,…

Mmmmmmmmmmmhhhhhhhh…

Et vous baise avec détermination, obstination, vos mains arrimées à la tête du lit, et…

Waououououhhh, et ?

Je vous retourne, les jambes bien écartées, et…

Et ?

Je flatte votre cul de quelques tapes intentionnelles avant de  ….

Oui, et ?

Vous écarter le cul et enfonce ma langue, et….

Et ?…

Je prépare ce cul impudique avec un doigt, deux, et….

Deux doigts et ensuite ?…

Trois…

Léo avait laissé sa maîtresse virtuelle les doigts allant et venant dans sa chatte humide, son cul huilé prêt à des charges plus viriles que simplement 3 doigts. Tout excité par le cru des propos. Propos échangés avec une inconnue. Tous deux se livrent sans pudeur. Les échanges complices reprirent.

Les doigts toujours actifs dans votre cul, je vous caresse le clitoris noyé dans une mouille abondante, et votre cul est tendu, reins cambrés, prêt à recevoir l’hommage de ma queue, et je joue avec un vibromasseur de belle taille sur le clitoris, parcourant vos lèvres. Je le plante sans plus de préparation dans votre con, et …

Aaaaahhhhhh….

Elle eut son premier orgasme violent, une décharge électrique lui parcourait le bas des reins, les fesses tendues. Elle s’agitait, tremblait, un vibromasseur faisait son office.

Les doigts dans le cul sentent la pénétration de la queue artifice toujours raide, et votre fessier s’ouvre toujours plus sous ces assauts multiples. Regarder ce cul offert et la chatte bourrée par le vibro, m’excite au plus haut point, et…

Pas possible que j’en jouisse une nouvelle fois ?

Je décide de planter sans ménagement ma queue dans ce cul ouvert pendant que vous actionnez le gode entre con, cul et clito, et…

Jouira-t-il ?

Le sexe piston va et vient dans le cul défoncé. A cette vision érotico-jouissive, cul et chatte dominés ; je me mets à trembler avant une jouissance animale. Le sperme s’écoule sur les rondeurs.  Excité, toujours bandant ; je vous lèche nos jouissances mêlées, goulûment, avant de vous embrasser à pleine bouche, langues alertes, et nous prenons un plaisir non dissimulé à lécher toute trace de jouissance sur nos corps respectifs. Nous nous endormons la tête dans nos sexes respectifs, enivrés des fortes effluves.

Vous êtes un amant total….

Léo reprit la correspondance plus tard. Assoupissement après l’orgasme virtuel et bien réel. Il se masturbait les échanges allant.

S’approcher, frôler, …

Mmmmmmmmmmmhhhhhhhh….

Effleurer, effeuiller… et toucher doucement….

Vous n’avez pas la patience pour cela. Vous vous jetez à l’abordage ? par-dessus le bastingage ?

Toucher à peine…

A peine ?

Un peu mordiller, mordiller longtemps, doucement, et mordre le sein gauche, plus avidement…

Le malheureux…

Équilibre avec le droit…

Ah !…..

Humecter…

Et votre salive se fourre partout ?

Saliver alors,… lécher….

Ouiiiiiiii…..

Cou, aisselle, sein, et, mêlée à votre fontaine de plaisir… Puis embrasser le creux du dos cambré… Ensuite je vous baise les fesses…

Beaucoup, beaucoup…

Oui. Je les tiens fermement écartées, et…

Vous introduire d’une façon ou d’une autre… Il faut lécher d’abord.

C’est une façon de s’introduire.

Entre les fesses ?

Bien ouvertes, avec la langue et je frotte ma queue sur votre cul, déjà humide, ouvert, et …

Vite !

Vous enculer. Comment ?

En levrette ou assise sur vous ?

Les deux, les deux… M’enfoncer, défoncer, …

Oui, pilonner, enculer !

Ressortir, respirer…

Pour me fourrer de nouveau ?

Assise sur ma figure pour vous lécher une mouille abondante.

D’accord

Et vous fourrer plus fort, et vous goder…

Où ?

Les deux orifices comblés profondément, violemment, et je ne tiens plus d’excitation. Jouir au fonds de votre cul, et…

Et lécher votre queue et nous embrasser.

Une autre queue apparue on ne sait comment, vous fourre, le temps du repos.

Chouette !

La vue de votre cul défoncé par ce sexe providentiel me redonne force et vigueur, et…

On éjecte la queue providentielle ?

Non ! Vous redonnez encore plus de vigueur en enfilant ma queue dans votre bouche aux lèvres ourlées, joliment apprêtées de rouge vif, et on n’éjecte pas la queue providentielle, et…

Elle va vous servir peut être ?….

Et la mienne la rejoint dans votre con trempé. Je sens l’autre sexe bien planté au fonds de votre cul, et les mouvements s’amplifient, la jouissance vient…

Et dans votre cul ?

Vive le jouet. Le lubrifiant est prêt. Enfoncez moi le gode, vite !

Je vous encule, et …

Le sperme s’écoule par vague successive des deux queues, et enculez-moi sans retenue, profondément. La jouissance prostatique va exploser…

Je vous fouille obstinément.

Oui, continuez ! Léchez-moi le cul !

Je lèche, je lèche, je lèche…

Mmmmmmmmmmmhhhhhhhh….

Vous avez un 3ème copain ?

Si vous voulez, et on se relaye de nouveau, pour fourrer sans coup férir, bouche, con, cul…

Ça fait un peu beaucoup ?…

Non, tranquillement…

Ah ! bien sûr….

Jouissance explosive partagée

Un bien joli moment

Je lape partout

Sans douche bien sûr ?

Non, quelle horreur…

Vous êtes la douche

Très efficace…

Je le sais.

CETTE HISTOIRE VOUS A PLU ? N’OUBLIEZ PAS DE LA COMMENTER ET DE LA PARTAGER !

***

Retrouvez les autres histoires de Pierre-Albin Teillaud

http://www.meshistoiresporno.com/author/pierre-albin-teillaud/

Vous avez aimé ce texte, vous aimerez sûrement ...

Donnez nous votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *